/ / LE DIAGNOSTIQUE PREIMPLANTATOIRE (DPI) - UNE DÉTECTION OPPORTUNE DES MALADIES GÉNÉTIQUES
 
       
 

LE DIAGNOSTIQUE PREIMPLANTATOIRE (DPI) - UNE DÉTECTION OPPORTUNE DES MALADIES GÉNÉTIQUES

LE DIAGNOSTIQUE PREIMPLANTATOIRE (DPI) - UNE DÉTECTION OPPORTUNE DES MALADIES GÉNÉTIQUES

Tous les futurs parents veulent sans aucun doute que leurs enfants  naissent et grandissent en bonne santé. Cependant, ce n’est pas toujours possible. Il existe un certain nombre de maladies génétiques,  transmissibles d'une génération à une autre, ce qui non seulement augmente le risque de la naissance d’un enfant malade, mais peut également conduire à une tentative infructueuse de FIV. Environ 70% du succès lors de l'implantation dépend de la qualité de l'embryon, parce que l’embryon avec les anomalies génétiques ne parvient pas à prendre racine dans l'utérus - c’est un mécanisme naturel de défense de l'organisme de la femme. Heureusement, on peut déterminer les problèmes possibles avec l'embryon lors de l’examen médical opportun et  identifier la présence des anomalies génétiques jusqu'à ce que le moment critique arrive.

Le diagnostic préimplantatoire (DPI) est un examen de diagnostic, utilisé en FIV, qui donne la possibilité de minimiser le risque de la transmission des maladies génétiques à l’enfant dès avant la survenue de la grossesse.  Le diagnostic de l’embryon pour détecter la présence d'éventuelles anomalies génétiques permet d’identifier les risques  avant qu'il ne soit transféré dans la cavité utérine, ce qui augmente considérablement les chances de la survenue de la grossesse et de la naissance d'un bébé en bonne santé. Lors du processus du diagnostic préimplantatoire (DPI), les embryons sont examinés pour détecter les anomalies anomalies chromosomiques ou mutations génétiques, mais, ce faisant, la stimulation hormonale, le  prélèvement des ovules, le processus de leur fécondation et de la technique de culture embryonnaire sont effectuées de la même manière que lors du  programme de FIV conventionnel. Il est important de savoir qu’une telle procédure ne nuit pas à l’embryon et il continue à se développer normalement.

Toute maladie génétique, liée à la présence de la mutation génétique connue en médecine, peut être détectée grâce au diagnostic préimplantatoire: les aneuploïdies chromosomiques et les translocations, ainsi que les maladies liées à la présence de la mutation des gênes particuliers.  La réalisation du DPI est recommandée dans les cas suivants:

  • la présence de translocations chromosomiques chez l'un des parents;
  • plusieurs tentatives infructueuses de FIV;
  • l’âge de la mère de plus de 35 ans;
  • en cas de fausse couche récurrente;
  • la présence des maladies chromosomiques du fœtus dans l'anamnèse  obstétricale;

En novembre dernier, la clinique ISIDA a été la première en Ukraine à introduire la méthode de diagnostic préimplantatoire des embryons la plus moderne et la plus précise - la méthode du DPI et du SNG (le séquençage de nouvelle génération). L'utilisation de cette méthode permet de diagnostiquer la présence des anomalies chromosomiques chez l'embryon au niveau de l'ADN avec une précision de 99, 9%, ce qui permet d'éviter la naissance d’un enfant malade et d’améliorer considérablement l'efficacité du programme de FIV.

L'utilisation de méthodes de diagnostic innovantes dans le domaine de la PMA à la clinique ISIDA a permis à beaucoup de couples mariés de réaliser leur rêve le plus cher et de ressentir pleinement et profondément la joie de devenir parents!