/ / Qu'est - ce qu'il faut savoir sur l’accouchement après 35 ans?
 
       
 

Qu'est - ce qu'il faut savoir sur l’accouchement après 35 ans?

Qu'est - ce qu'il faut savoir sur l’accouchement après 35 ans?

Toute femme moderne a soif de pleine épanouissement personnel, c’est pourquoi elle retarde parfois la naissance d'un enfant  pour la créativité ou le désir de promouvoir leur carrière. Parfois, la joie de la grossesse vient avec l’âge plus mûr  pour des raisons sociales ou pour des raisons de santé. En tout cas, les médecins de la clinique ISIDA notent qu'au cours des 15 dernières années, la nombre de femmes qui décident de devenir mère après quarante ans a doublé. Cette tendance présente de nombreux avantages: la femme d'âge mûr  prennent bon soin de leur santé, suivent les recommandations des médecins et se prépare sérieusement à l'accouchement. Et même si les grossesses chez les femmes d’âge maternel avancé sont considérées par les spécialistes de la clinique ISIDA comme positives, mais pourtant la grossesses chez les femmes de plus de 30 ans présente les certaines particularités.

Effet rajeunissant

La grossesse à n’importe quel âge lance beaucoup de processus positifs dans le corps d’une femme. Mais le rajeunissement est un vrai cadeau de la grossesse tardive. L’accouchement tardif diminue le taux de cholestérol, tout en réduisant le risque de maladies vasculaires, et l'allaitement au sein aide à se débarrasser des problèmes avec les glandes mammaires. En outre, l'apparition de la ménopause survient un peut plus tard chez les femmes qui a donné naissance à un enfant après 35 ans.

Réduisons les risques

Presque chaque grossesse comporte un certain nombre de risques, mais  certaines d'entre eux peuvent s'accroître avec l’âge. Ainsi, les futures mères d'âge de 35 à 45 ans souffrent plus souvent du  toxicose, du risque de l’accouchement précoce ou de la grossesse prolongée. Mais les spécialistes de notre clinique savent comment réduire les risques  qui existent objectivement.  L'attitude attentive et attentionnée de la future mère envers son corps et la mise en œuvre de toutes les recommandations du médecin réduisent considérablement le risque de complications. La grossesse à l'âge adulte peut être un signe de la nécessité de rester alitée à l’hôpital, et de recourir à la césarienne. L'idée qu'absolument toutes les mères «d'âge élevé» peuvent subir la césarienne n'est rien d'autre qu'un mythe. Si une femme est en bonne santée, elle peut donner naissance à un bébé de manière naturelle même à 45 ans. L'âge en tant que tel n’est pas un critère objectif pour l’utilisation de la césarienne.

La diligence raisonnable

Grâce aux progrès de la médecine moderne, qui sont toujours à la disposition des spécialistes de l'ISIDA, l’accouchement tardif ne sont pas aussi dangereuses qu'avant. Et pourtant, il y a des moments sur lesquels les les médecins accordent une attention particulière. Par exemple, il y a un risque développer des pathologies génétiques chez le fœtus. C'est pourquoi les médecins recommandent de faire des bilans de santé en vue en planifiant les grossesses: les tests génétiques d’une prédisposition héréditaire, de passer le test sanguin pour les hormones, ainsi que qu'un spermogramme pour un homme. Ces études permettront d’identifier les risques de complications associées à l’âge et de faire tout possible pour les éliminer.

Rassurez-vous, les médecins expérimentés de la clinique ISIDA prendront bon soin de la santé de la mère et du futur enfant, quel que soit l'âge auquel la femme a décide d'être en couches. Et souvenez-vous qu'une femme enceinte est belle à tout âge! ;)