/ / LES CAUSES DE LA FAUSSE COUCHE, LE TRAITEMENT D’INFERTILITÉ ET LE PRONOSTIC POUR L’AVENIR
 
       
 

LES CAUSES DE LA FAUSSE COUCHE, LE TRAITEMENT D’INFERTILITÉ ET LE PRONOSTIC POUR L’AVENIR

LES CAUSES DE LA FAUSSE COUCHE, LE TRAITEMENT D’INFERTILITÉ ET LE PRONOSTIC POUR L’AVENIR

La grossesse est une vraie merveille et un bonheur immense. C’est le meilleur cadeau pour tout couple. Cependant, des tristes événements arrivent parfois: la femme peut avoir des problèmes concernant le déroulement de la grossesse. Il se peut que la femme devienne incapable de mener la grossesse et d’accoucher sans intervention médicale.  

La fausse couche c’est toujours de la douleur pour des parents qui ont perdu le bébé. Leurs espoirs, projets et rêves sont brisés. Dans telle situation, il est primordial de ne pas chercher des coupables et de ne pas se décourager. Il faut plutôt dépister les causes de la fausse couche, de définir si l’on peut les diagnostiquer et – ce qui importe le plus – de définir si on peut éliminer ces facteurs pour la future grossesse.

Donc, pour vivre la grossesse après la fausse couche, on analyse comment planifier, quels examens sont à subir et quelles sont des chances des couches réussies pour l’avenir. 

Tout d’abord, il faut définir si des fausses couches ont été accidentelles. Pour la plupart des femmes, surtout avec l’âge gestationnel non-avancé, ce problème est fotruit. Il a des origines spontannées qui sont peu probables à se reproduire. Dans ce cas, afin d’éviter des problèmes avec la future grossesse, on peut appliquer le traitement d’entretien, la promotion de la santé, la normalisation d’état psycho-émotionnel.   

D’autre part, si la grossesse arrêtée ou les fausses couches ont été probables et conditionnées par des graves troubles de la santé procréative de la femme, il faut appliquer la thérapie intégrale afin d’éliminer la racine de problème.

La défaillance génétique peut être une des causes des fausses couches: lors de la fécondation on a pas mal de cas de perturbation de la transmission d’information génétique. Le plus souvent, cette perturbation est aléatoire, et on a beaucoup plus de chances de la grossesse réussie que des risque d’autres fausses couches. La raison importante pour l’anxiété c’est la présence des anomalies chromosomiques dans le code génétique d’homme ou de la femme. Afin de déterminer le diagnostic précis pour un traitement ultérieur, le généticien peut prescrire l’analyse des compléments chromosomiques des parents et l'analyse génétique du matériel biologique obtenu à la suite de la grossesse arrêtée.

Une autre cause fréquente de fausse couche ce sont les infections virales et bactériennes.  La baisse d'immunité à l’âge gestationnel non-avancé rend le corps d'une femme plus vulnérable aux virus pathogènes et à l'infection bactérienne, ce qui peut provoquer fausse couche. Que la grossesse soit gardée dans ce cas dépend de l'agressivité du virus ou de la bactérie, et aussi (dans une large mesure) de l’âge gestationnel.

Malheureusement, la menace d'une fausse couche ou d'une interruption spontanée de grossesse survient parfois chez une femme en raison des maladies chroniques graves, et dans ce cas l’examen primaire est requis. Tout d'abord - l'échographie, ainsi que des études diagnostiques supplémentaires si nécessaire. Parfois, le médecin prescrit l’immunohistochimie de l'endomètre pour identifier les causes possibles des troubles dans l'implantation embryonnaire. Selon la façon dont la grossesse se déroulait avant la fausse couche, ainsi que sur la base des antécédents, on peut prescrire l'analyse des anticorps antiphospholipides et l’examen de la prédisposition héréditaire à la thrombose. Si on soupçonne des troubles du système immunitaire, le médecin peut prescrire l’examen des fonctions de la thyroïde: l’analyse de thyréostimuline  et, si on a des indications, l’analyse des antocorps auto-immuns (thyroglobuline, la peroxydase thyroïdienne).

Et le plus important, c’est de se rappeler: la grossesse après une fausse couche est possible. Il existe un certain nombre de tests de diagnostic qui permettent d'identifier la cause d'une fausse couche et de prescrire un traitement efficace. Plus rapidement et correctement établit-on des raisons de la perte d'un enfant, plus la femme a de chances de réussir sa prochaine grossesse. Les patients de la clinique ISIDA qui ont fait face au problème de fausse couche, peuvent obtenir l’aide professionnelle dans l’unité spécialisée de la clinique – le Centre pour le traitement des fausses couches. Des spécialistes expérimentés de notre Centre font tout leur possible pour dépister les causes d’échec et pour éliminer les risques pour l’avenir.