/ / Per aspera ad astra: l’histoire qui inspire – nos patients ont récemment eu des jumeaux
 
       
 

Per aspera ad astra: l’histoire qui inspire – nos patients ont récemment eu des jumeaux

Per aspera ad astra: l’histoire qui inspire – nos patients ont récemment eu des jumeaux

Parfois, tout ce dont on a besoin c’est un peu de confiance en soi, le soutien de nos proches et un spécialiste compétent qui aidera à sortir de la situation problématique. Chaque histoire qui naît dans les murs de notre clinique est unique, parce que chaque couple qui demande de l’aide à l’ISIDA est unique, mais tous ont fait face à des difficultés dans leur vie et éprouvent souvent beaucoup de souffrances. Donc, pour nous, le devoir et la plus grande récompense est d’aider à réaliser leur rêve principal: de les aider à devenir parents. Au début de 2018 chez nos patients Marta et son partenaire Pavel, les jumeaux très attendus sont nés. C’était le chemin difficile, mais ils ont surmonté tous les obstacles et sont prêts à partager leur histoire:

Chère Marta, ce sont vos premiers mois de maternité – nos félicitations! Il doit être pas facile de s’occuper des jumeaux. Comment débrouillez-vous?  

Ça a pris pas mal de temps d’apprendre de garder le contrôle. Il est vraiment très difficile de soigner des jumeaux. Parfois nous nous demandons s’il est aussi «facile» de n’avoir qu’un bébé.

D’être maman – c’est un vrai travail qui a ses difficultés, mais qui rend heureux :) On commence dès le début. Pourquoi vous êtes-vous décidés de faire la FIV?

Notre histoire n’est pas tout à fait ordinaire. En apprenant que nous avons besoin de FIV, nous n’avons pas été découragés... Nous étions convaincus que grâce à l’aide d’un bon spécialiste de la clinique aux hautes technologies, nous aurons un enfant après le premier ou second cycle, et les embryons congelés restants, nous les utiliserons quand nous serons prêts à avoir encore un enfant... Nous avons pensé que tout était si simple... D’abord, 9 follicules ont été cultivés, dont par la suite on a obtenu 4 ovocytes. Puis, nous n’avions pas de la chance un seul embryon a été fécondé, mais la qualité n’était pas suffisante, alors nous nous sommes dépêchés le deuxième jour du transfert d'embryons. Nous avons calmement accepté qu’après 14 jours notre test de grossesse était négatif. Deuxième, troisième et quatrième cycles de FIV ne différaient en rien, malgré les divers protocoles et cliniques. Nous pourrions continuer le traitement, mais nous voulions voir au moins quelques améliorations. Une chose était claire: le problème principal était la qualité des ovocytes. Par conséquent, nous avons décidé de faire la FIV avec un don d’ovocytes. Nous étions sûrs que beaucoup de blastocystes parfaits proviendraient d’ovocutes de qualité. Malheureusement, tout s’est avéré être pas si simple. Nous nous sommes sentis dupés.

Cestune épreuveimpensable. Avez-vous considéré d’autres solutions?

Oui, on considérait l’adoption, et puis un ami a dit: «Pourquoi ne faites-vous pas comme Madonna?» Cela a inspiré de chercher une approche plus créative. On a analysé toutes les options et trouvé une solution pour résoudre tous nos problèmes. C’était pas la FIV mais la gestation pour autrui. C’est ainsi que nous sommes venus en Ukraine – c’est un lieu idéal pour résoudre légitimement le problème d’infertilité   

Vous n’aviez pas peur d’aller en Ukraine?

A vrai dire, non. On était loin des régions d’opérations militaires. On nous demandaient des risques du rayonnement radioactif de la catastrophe de Tchernobyl, des prix et de corruption. Ce sont des questions à considérer. Prenez des renseignements vous-mêmes afin de savoir qu’il n’y a pas de raisons pour vous inquiéter.    

Pourquoi avez-vous choisi la clinique ISIDA pour traitement?

Tout d’abord, la clinique ISIDA est propre et bien équipée. Son trait spécial c’est qu’elle fonctionne comme un hôpital, où on est engagé dans le cycle complet dès la conception à l’accouchement. Vous pouvez faire un examen complet du corps et passer tous les tests nécessaires sans quitter le bâtiment qui est un peu comme un hôtelélite. Le coût du traitement et des tests n’est pas gardé en secret, les prix sont raisonnables,et on vous donne une facture pour tous les services. La liste des examens est plus longue en Ukraine par rapport à d’autres pays, et parfois on n’est pas sûr s’ils soient nécessaires. L’essentiel est de ne pas avoir honte de poser des questions. Les spécialistes sont toujours prêts d’expliquer comment telle ou telle analyse contribue à votre traitement. Le personnel est très amical et professionnel. Nous sentions que nous étions pris en charge de la meilleure façon.

Et le processus de traitement? Quelles sont vos impressions?

Nous avions Yuliia comme coordinatrice et Alina comme notre médecin traitant. Nous avions quelques désaccords, mais en général nous avions l’impression d’être écoutés et d’avoir le dialogue. Il y a quelque chose de spécial chez Dr Alina: vous éprouvez de la confiance pour elle. Elle est très ouverte et honnête, elle donne l’impression d’une personne qui aime son travail, qui est toujours professionnelle, même si les choses ne se passent pas comme prévu. C’était notre 6ème cycle de FIV, le second avec des ovocytes des donneuses, et il s’est avéré être un succès. Au début de 2018, nos jumeaux sont nés un garçon et une fille. Nous n’avons pas assez de mots pour exprimer notre gratitude à Yuliia et Dr Alina. Nous sommes en contact avec elles, en envoyant périodiquement des photos de nos enfants.

Il y a ceux qui aussi font face au problème d’infertilité. Est-cequevousvoudrezleurdirequelquechose?

En bref, on dit tout simplement qu’on recommande de chercher de l’aide dans la clinique ISIDA!

Chers Marta et Pavel! La clinique ISIDA vous remercie pour votre confiance et pour la capacité de réaliser votre rêve! Vos enfants magnifiques apporteront tant de joie et de bonheur dans votre vie, que tous les souvenirs des difficultés seront effacés – on l’espère sincèrement. Et on croit que cette histoire inspire d’autres couples de ne jamais quitter leur rêve le plus cher. Ne perdez pas la confiance et avancez :)